Consentement éclairé et formation à la commotion pour les équipes participant à un championnat canadien


Vous êtes invité à lire et à signer ce formulaire si vous souhaitez participer à un championnat canadien. Si vous avez moins de 18 ans, un parent / tuteur doit également lire et signer le formulaire ci-dessous.

Consentement éclairé

ELEMENTS DE RISQUE:
Les activités de balle molle comportent certains éléments de risque. Des blessures peuvent survenir lors de la participation à ces activités. Ce qui suit inclut, mais ne se limite pas à, des exemples des types de blessures pouvant survenir au cours d’une activité: fracture, lacération, entorse, foulure, contusion, commotion cérébrale, etc.

Le risque de subir ce type de blessure résulte de la nature de l'activité et peut survenir sans faute de la part de l'athlète ou de l'équipe, de l'organisation, de ses employés / agents ou de l'installation où l'activité a lieu. En choisissant de participer à cette activité, vous acceptez le risque que vous / votre athlète soyez blessés.

Les risques de blessure peuvent être réduits en suivant scrupuleusement les instructions tout au long de l'activité. Si vous choisissez de participer, vous devez comprendre que vous êtes responsable des blessures éventuelles.

Veuillez indiquer si votre athlète a été diagnostiqué avec des problèmes de santé et fournir les détails pertinents pour assurer un environnement positif et sans danger.

Si un athlète médecin / infirmière praticienne diagnostique actuellement une commotion chez votre athlète, qui a été subie en dehors de l'activité physique de l'équipe, le rapport sur la commotion cérébrale doit être rempli avant que l'athlète ne reprenne l'entraînement / les jeux ou d'autres compétitions. Demandez le formulaire à votre administrateur provincial / territorial ou à www.softball.ca.

Éducation à la commotion

QU’EST-CE QU’UNE COMMOTION ?
Une commotion est une blessure au cerveau qui ne peut être détectée par des rayons X, un tomodensitogramme ou une IRM. Elle affecte la façon dont un athlète pense et peut causer divers symptômes.

QUELLES SONT LES CAUSES D’UNE COMMOTION ?
Tout choc porté à la tête, au visage, à la nuque ou sur une autre partie du corps qui cause une soudaine secousse de la tête peut entraîner une commotion cérébrale. Exemples : mise en échec au hockey ou choc à la tête sur le sol de la salle de gymnastique.

QUAND DEVRAIT-ON SOUPÇONNER UNE COMMOTION CÉRÉBRALE ?
On devrait soupçonner la présence d’une commotion cérébrale chez tout athlète victime d’un impact significatif à la tête, au visage, à la nuque ou au corps et qui démontre N’IMPORTE LEQUEL des signes visibles d’une commotion. On devrait également soupçonner la présence d’une commotion cérébrale si un joueur indique qu’il souffre de N’IMPORTE LEQUEL des symptômes à l’un de ses pairs, parents, enseignants, thérapeutes ou entraîneurs ou si quelqu’un remarque qu’un athlète démontre n’importe lequel des signes visibles indiquant une commotion cérébrale. Certains athlètes présenteront immédiatement des symptômes, alors que d’autres les présenteront plus tard (en général 24 à 48 heures après la blessure).

QUELS SONT LES SYMPTÔMES D’UNE COMMOTION ?
Il n’est pas nécessaire qu’une personne soit violemment frappée (perte de conscience) pour subir une commotion cérébrale. Les symptômes courants de commotion cérébrale sont les suivants :

  • Maux de tête ou pression sur la tête
  • Étourdissements
  • Nausées ou vomissements
  • Vision floue ou trouble
  • Sensibilité à la lumière ou au bruit
  • Problèmes d’équilibre
  • Sensation de fatigue ou d’apathie
  • Pensée confuse
  • Sensation de ralenti
  • Contrariété ou énervement faciles
  • Tristesse
  • Nervosité ou anxiété
  • Émotivité accrue
  • Sommeil plus long ou plus court
  • Difficulté à s’endormir 
  • Difficulté à travailler sur ordinateur
  • Difficulté à lire
  • Difficulté d’apprentissage

 
QUELS SONT LES SIGNES D’UNE COMMOTION ?
Les signes d’une commotion pourraient être les suivants :

  • Position immobile sur la surface de jeu
  • Lenteur à se relever après avoir reçu un coup direct ou non à la tête
  • Désorientation, confusion ou incapacité à bien répondre aux questions
  • Regard vide
  • Problème d’équilibre, démarche difficile, incoordination motrice, trébuchement, lenteur de déplacement
  • Blessure au visage après un traumatisme à la tête
  • Se tenir  la tête

 
QUE FAIRE SI JE SOUPÇONNE UNE COMMOTION CÉRÉBRALE ?
Si on pense qu’un athlète a subi une commotion en pratiquant un sport, il doit immédiatement être retiré du jeu. Aucun athlète soupçonné d’avoir une commotion en pratiquant un sport ne doit être autorisé à reprendre la même activité.

Il est important que TOUS les athlètes ayant une possible commotion cérébrale rencontrent un médecin ou un infirmier praticien afin de subir un examen médical dès que possible. Il est également important que TOUS les athlètes ayant une possible commotion cérébrale reçoivent une autorisation médicale écrite d’un médecin ou d’un infirmier praticien avant de reprendre des activités sportives.

QUAND UN ATHLÈTE PEUT-IL RETOURNER À L’ÉCOLE ET REPRENDRE SES ACTIVITÉS SPORTIVES ?
Il est important que tous les athlètes chez qui une commotion cérébrale a été diagnostiquée suivent les étapes d’un programme de retour à l’école et de reprise d’activités sportives. Ce programme comporte les stratégies suivantes de retour à l’école et de reprise d’activités sportives. Il est important que les étudiants-athlètes mineurs et adultes reprennent des activités scolaires à temps plein avant d’entreprendre les étapes 5 et 6 de la Stratégie de retour au sport.

Stratégie de retour à l’école
RT School FR
 

Stratégie de retour au sport
RTSport FR
 

QUELLE EST LA DURÉE DE RÉTABLISSEMENT DE L’ATHLÈTE ?
La plupart des athlètes ayant eu une commotion cérébrales se rétabliront complètement en une à deux semaines, tandis que la plupart des jeunes athlètes seront rétablis après une période allant d’une à quatre semaines. Environ 15 à 30 % des patients présenteront des symptômes persistants (plus de 2 semaines chez des adultes, plus de 4 semaines chez des jeunes) et devront subir un examen médical et un suivi médical approfondis.

QUELLE EST LA DURÉE DE RÉTABLISSEMENT DE L’ATHLÈTE ?
La plupart des athlètes ayant eu une commotion cérébrales se rétabliront complètement en une à deux semaines, tandis que la plupart des jeunes athlètes seront rétablis après une période allant d’une à quatre semaines. Environ 15 à 30 % des patients présenteront des symptômes persistants (plus de 2 semaines chez des adultes, plus de 4 semaines chez des jeunes) et devront subir un examen médical et un suivi médical approfondis.

COMMENT ÉVITER LES COMMOTIONS CÉRÉBRALES ET LEURS CONSÉQUENCES ?
La prévention, l’identification et la gestion des commotions cérébrales exigent que l’athlète suive les règles de pratique de son sport, respecte ses adversaires, évite tout contact avec la tête et signale la possibilité d’une commotion.

POUR OBTENIR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS SUR LES COMMOTIONS CÉRÉBRALES, VISITEZ :
Parachute Canada: www.parachutecanada.org/commotion-cerebrale

 

Informed Consent

champs requis
veuillez choisir l'option qui vous convient le mieux
Veuillez préciser si non inclus ci-dessus