Billingsley ajoutée au CDO; Deux étudiants-arbitres nommés récipiendaires des bourses Ed Bitz

Billingsley ajoutée au CDO; Deux étudiants-arbitres nommés récipiendaires des bourses Ed Bitz

24 September 2020 Gilles LeBlanc

Ottawa, Ont. – Softball Canada est heureux d’annoncer que Frankie Billingsley (Aurora, Ont.) a été nommée au Comité national de développement des officiels. Une arbitre internationale accomplie qui représentera le Canada aux Jeux olympiques d’été de Tokyo l’été prochain, Billingsley est récemment déménagée au sud de l’Ontario pour commencer son nouveau rôle comme registraire associée à l’Université York.
 
« On est chanceux d’avoir autant de meneurs incroyables dans toutes les régions du pays qui ont appliqué pour servir sur notre comité » a noté Jeff Whipple, Directeur national des arbitres. « Je suis certain que l’expérience de Frankie sur le terrain et à l’extérieur la permettra d’avoir un impact immédiat sur le programme national des arbitres. »
 
Billingsley commence son terme de deux ans le 1er octobre. Elle se joindra aux autres membres qui ont été renommés pour des termes de deux ans Don Farr (Stittsville, Ont.) et Scott McLaren (Penticton, C.-B.), ainsi que les autres membres du CDO Brent Chadwick (Assiniboia, Sask.), Sandra Forand (Welland, Ont.) et Geneviève Gaudreau (St-Hubert, Qc).
 
Billingsley remplit le poste laissé ouvert suivant la retraite de Gary Skjerven (Radville, Sask.) qui quitte le CDO après dix ans de service. « Gary laisse un héritage important à notre programme national » a dit Whipple. « Il a fait partie du cœur de beaucoup de ce qu’on a été capable de bâtir lors de la dernière décennie et on lui doit beaucoup de gratitude. »

Goeres, Wattamaniuk nommés récipiendaires des bourses Ed Bitz 

Jenna Goeres (Surrey, C.-B.) et Adrian Wattamaniuk (Edmonto, Alb.) ont été nommés les récipiendaires des bourses d’études Ed Bitz de 2020. Les bourses, chacune d’une valeur de 1 000 $, reconnaissent les jeunes étudiants-arbitres qui excellent comme étudiants et arbitres.
 
« La chance de soutenir les jeunes adultes est l’un des piliers de notre programme » note Whipple. « Ces deux jeunes personnes représentent le meilleur que notre programme possède, et on s’attend à ce qu’ils continuent à émerger comme meneurs dans notre programme, sur le terrain et a l’extérieur. »
 
Goeres commence présentement sa première année dans programme en sciences à l’Université de la Colombie-Britannique alors que Wattamaniuk est à sa deuxième année d’études en génie à l’Université de l’Alberta.

Share: