ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE

Bassin d’athlètes 2020 de l’équipe nationale féminine

Softball Canada est heureux d’annoncer les 21 athlètes qui ont été nommées au bassin d’athlètes de l’équipe nationale féminine pour la saison 2020

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. BRA

Le Canada s’est mérité une place aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo avec une victoire de 7 à 0 contre le Brésil!

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. MEX

Le Canada a subi sa première défaite en s'inclinant 2 à 1 contre le Mexique

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. VEN

Le Canada est demeuré invaincu avec une victoire de 11 à 0 contre le Venezuela

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. BAH

Le Canada a terminé la ronde préliminaire avec une victoire de 18 à 0 contre les Bahamas jeudi soir

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. PUR

Le Canada a continué sur sa lancée avec une victoire clé de 3 à 0 contre le Porto Rico mercredi soir

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. GUA

Le Canada est demeuré parfait avec une victoire de 19 à 0 contre le Guatemala

slide-image

Qualification WBSC Amériques 2019 - CAN c. CUB

Le Canada a connu un bon départ lors du tournoi de qualification de softball WBSC Amériques avec une victoire de 17 à 0 contre le Cuba

slide-image

Tournoi de qualification olympique WBSC Amériques 2019

Le Canada est prêt à faire compétition pour une place aux Jeux olympiques au tournoi de qualification de softball WBSC Amériques

slide-image

Tournoi de qualification olympique 2019 WBSC Amériques - CBC

La WBSC diffusera 24 matchs du tournoi de qualification de softball féminin des Amériques pour les Jeux de la XXXIIe Olympiade Tokyo 2020

slide-image

Formations

Critères de sélection

SC Logo New

JEUX OLYMPIQUES 2020

Ce processus de sélection a été annulé. 
Un nouveau processus de sélection des Jeux olympiques de 2021
sera publié à une date ultérieure.

PROCESSUS DE SÉLECTION
DE L’ÉQUIPE OLYMPIQUE FÉMININE

CLIQUEZ ICI POUR LA VERSION IMPRIMABLE

SECTION 1 – OBJECTIF

1. L’équipe nationale féminine de 2020 fera compétition aux Jeux olympiques de 2020, ci-après l’équipe olympique. L’objectif de ce document est de définir le processus qui sera utilisé par Softball Canada pour sélectionner des athlètes à l’équipe olympique pour les Jeux olympiques de 2020.

2. Ce processus de sélection a trois objectifs:

a) Sélectionner des athlètes éligibles à un bassin d’athlètes. Les athlètes dans le bassin sont ceux, identifiés par Softball Canada, ayant démontré le potentiel de mériter une position sur une équipe nationale actuelle ou future. À tout moment, le bassin d’athlètes représente un aperçu du talent canadien au softball féminin.

b) À partir du bassin, sélectionner la meilleure équipe olympique possible. Bien que certains critères objectifs seront utilisés pour sélectionner l’équipe olympique, il est aussi reconnu qu’il y a un élément subjectif significatif. Les éléments subjectifs comprennent des facteurs tels que la performance précédente ou actuelle, l’expérience, les besoins par rapport aux positions, le leadership et la cohésion d’équipe.

c) Sélectionner l’équipe olympique avec le résultat attendu d’atteindre le succès d’être sur le podium.

3. Contact : Pour des clarifications ou des questions sur le contenu du processus interne de nomination (PIN), veuillez contacter Mark Smith, Entraîneur chef, msmith@softball.ca.

SECTION 2 – ADMISSIBILITÉ

4. Afin d’être éligible à être sélectionné au bassin d’athlètes, une athlète doit :

a) être en règle auprès de Softball Canada en n’étant pas sujet de sanctions disciplinaires;
b) être une citoyenne canadienne, en accord avec la Règle 41 de la charte olympique;
c) détenir un passeport canadien qui n’expire pas avant le 9 février 2021 ou être dans le processus de renouveler leur passeport canadien afin de s’assurer qu’il n’expire pas avant le 9 février 2021; et
d) être en conformité avec tous les requis d’admissibilité de la Confédération mondiale de baseball et softball (WBSC) et du CIO.

5. Les individus qui rencontrent (1) ci-dessus mais qui n’a pas les documents dans (2) sont encore éligibles à être sélectionnées au bassin d’athlètes si qu’elles démontrent à Softball Canada qu’elles poursuivent activement leur citoyenneté et qu’elles pourraient avoir la capacité d’obtenir l’admissibilité requise.

6. Une fois sélectionnées au bassin des athlètes ou à l’équipe olympique, on s’attend que tous les athlètes s’entraînent pour rencontrer les normes physiques décrites dans l’Appendice B. Ces normes seules ne seront pas utilisées pour inclure ou exclure un athlète de la considération à un bassin ou à l’équipe olympique, mais elles seront utilisées par Softball Canada afin de mesurer et de suivre la progression de l’entraînement d’un athlète, son progrès ainsi que son niveau de préparation.

SECTION 3 – AUTORITÉ DE SÉLECTION

7. Le Conseil d’administration a approuvé ce processus de sélection et a délégué l’autorité de toute prise de décision sous cette politique au directeur de haute performance de l’équipe olympique - l’entraîneur chef (ci-après l’entraîneur chef).

8. L’entraîneur chef possède l’autorité finale sur toutes les décisions de sélection, incluant la sélection d’athlètes au bassin, ajouter des athlètes additionnels au bassin, sélectionner l’équipe olympique, retirer des athlètes du bassin ou de l’équipe olympique, et sélectionner des athlètes remplaçants à une équipe si nécessaire en accord avec ce processus de sélection. Lors de la prise des décisions concernant les sélections, l’entraîneur chef consultera avec la gérante/entraîneure adjointe – Équipes nationales féminines (ÉNF) et avec le personnel des entraîneurs. Dans le contexte de ce document, le personnel des entraîneurs comprend les entraîneurs adjoints, les dépisteurs et les évaluateurs tels que désignés par Softball Canada.   

SECTION 4 – PROCESSUS DE SÉLECTION DES ATHLÈTES

BASSIN D'ATHLÈTES

9. L’entraîneur chef nommera jusqu’à 22 athlètes au bassin des athlètes avant le 20 novembre 2019. Ces athlètes participeront à de l’entraînement tout au long de l’automne. L’entraînement se poursuivra lors des mois d’hiver, suivi par une série de matchs préparatoires et des événements à partir de février 2020. Les athlètes nommées au bassin seront éligibles à la considération pour l’équipe des Jeux olympiques de 2020.

10. La sélection du bassin d’athlètes sera basée sur:

  • La performance précédente et actuelle
  • L’expérience
  • Les besoins positionnels
  • Le développement et/ou l’amélioration actuelle ou projetée
  • La contribution/leadership à la cohésion d’équipe
  • La composition psychologique, mentale et émotionnelle
  • La disponibilité à la compétition et à l’entraînement

SÉLECTION À L'ÉQUIPE OLYMPIQUE

11. Quinze (15) athlètes qui sont dans le bassin d’athlètes seront sélectionnées à l’équipe olympique par l’entraîneur chef. De plus, jusqu’à quatre (4) athlètes seront nommées comme alternes qui voyageront avec l’équipe olympique en accord à la discrétion de l’entraîneur chef. Lors de la considération de quelles athlètes à sélectionner soit à l’équipe olympique ou comme alternes, l’entraîneur chef considérera certains facteurs tels que décrits dans l’Appendice A:

  • Performance précédente et actuelle
  • Expérience
  • Besoins positionnels (primaire et substitut)
  • Développement et/ou amélioration actuelle ou projetée
  • Contribution/leadership à la cohésion de l’équipe
  • Disponibilité à la compétition et à l’entraînement
  • La composition psychologique, mentale et émotionnelle
  • La charte de profondeur, telle que développée à partir des critères d’évaluation dans l’Appendice A

12. L’entraîneur chef fait les sélections de l’équipe olympique pour créer la meilleure équipe possible pour atteindre du succès sur le podium. Ainsi, il est possible que certaines athlètes individuelles, qui sont hautement pondérées dans certains facteurs, pourraient ne pas être sélectionnées à l’équipe olympique, par exemple en raison de besoins positionnels, l’expérience, le leadership, et la profondeur globale de l’équipe. De plus, l’entraîneur chef possède la discrétion de nommer un athlète à l’équipe olympique même si l’athlète n’aurais pas participé à des camps d’évaluation, des camps de sélection ou d’autres événements de l’équipe olympique.

13. Les échéances qui seront suivies dans la sélection du bassin d’athlètes et à la sélection des athlètes pour l’équipe olympique sont décrites ci-dessous. Notez que des événements, dates et heures spécifiques pourraient être modifié(e)s. Si qu’un changement a lieu, ceux-ci seront communiqués à toutes les athlètes affectées par l’entraîneur chef dès qu’il est raisonnablement possible. Les coûts d’une telle participation sera la responsabilité de Softball Canada à moins qu’il est communiqué autrement par Softball Canada.

  • L’entraîneur chef nommera un bassin de jusqu’à 22 athlètes qui participeront à l’entraînement, aux matchs préparatoires et aux événements commençant à l’automne de 2019.
  • Au plus tard le 27 avril 2020 – L’entraîneur chef nommera un groupe de jusqu’à 19 athlètes qui qui participeront à l’entraînement, aux matchs préparatoires et aux événements à la fin du mois d’avril jusqu’à la mi-mai.
  • Au plus tard le 20 mai 2020 – L’entraîneur chef NOMMERA LA FORMATION DE L’ÉQUIPE OLYMPIQUE DE JUSQU’À 15 ATHLÈTES ET JUSQU’À 4 ALTERNES. L’entraîneur chef possède la discrétion de nommer les athlètes en étapes, avant cette date.
  • Au plus tard le 15 juin 2020 – L’entraîneur chef nommera le reste de la FORMATION FINALE de l’équipe olympique de 15 athlètes pour l’équipe des Jeux olympiques, si la formation en entier n’a pas déjà été annoncé auparavant.

14. Les athlètes sont obligées de participer à tous les événements de l’équipe olympique. Des exemptions d’un événement peuvent être accordées en raison de maladie/blessure (la documentation de soutien est requise) ou des circonstances exceptionnelles qui seront déterminées et évaluées de façon individuelles par l’entraîneur chef. L’entraîneur chef, en consultation avec le personnel des entraîneurs et de la gérante/entraîneure adjointe – Équipes nationales féminines (ÉNF), possède la discrétion de considérer toute circonstance exceptionnelle, et d’exempter l’athlète de participer à certains événements de l’équipe olympique.

15. Les alternes peuvent être ajoutées à l’équipe olympique pour remplacer une athlète retirée de l’équipe selon la section 7. L’addition d’alternes à l’Équipe est à la discrétion seule de l’entraîneur chef et sera faite en respectant la philosophie de mettre la meilleure équipe possible sur le terrain.

16.  En plus de l’horaire plus haut, les athlètes doivent suivre le régime d’entraînement prescrit par l’entraîneur chef, participer aux tests de condition physique planifiés régulièrement et être disponible à rencontrer le personnel de l’équipe nationale à des temps et des endroits convenables tout au long de l’année.

SECTION 5 – CIRCONSTANCES IMPRÉVUES / CHANGEMENTS AU DOCUMENT

17.  Dans le cas que des circonstances imprévues font en sorte que le processus de sélection ou les échéances plus hautes ne soient pas exécutés tel(s) que décrit(e)s dans ce document, Softball Canada se réserve le droit d’identifier un processus ou des échéances alternes. Si ce cas se présente, tous les athlètes du bassin d’athlètes seront notifiés de ces changements dans un délai raisonnable.

SECTION 6 – RENVOI D’UNE ATHLÈTE DU BASSIN DES ATHLÈTES OU DE L’ÉQUIPE OLYMPIQUE

18. À la sélection au bassin d’athlètes ou à l’équipe, l’athlète doit :

a) Signer, soumettre et suivre une entente de membre d’équipe de Softball Canada, une entente d’athlète du Comité olympique canadien (COC) et le formulaire de conditions de participation du comité organisateur (OCOG) avant le 1er juillet 2020;
b) Fournir tous les documents requis à Softball Canada et au COC (information de passeport, etc.)
c) Participer aux événements, activités et rencontres d’équipe, tels que dirigés par l’entraîneur chef ou une personne qu’il a désigné
d) Assurer qu’ils portent de l’équipement et des vêtements appropriés pour les événements, séances d’entrainement, compétitions et entraînement de l’équipe olympique tel que dirigé par l’entraîneur chef
e) Obéir à tous les règlements établis par l’entraîneur chef et/ou Softball Canada, y compris mais sans s’y limiter, le code de conduite et d’éthique
f) Assister Softball Canada aux relations publiques et les projets de collecte de fonds tel que raisonnablement requis
g) Respecter les obligations d’environnement d’entraînement hors-saison quotidien tel qu’identifié par l’entraîneur chef.
h) Ne doit pas être en suspension ou toute autre sanction par tout corps gouvernant reconnu pour toute offense de dopage ou relié au dopage.
i) Être disponible pour la collection d’échantillon en tout moment et d’avoir fourni de l’information à jour de son emplacement sur une base régulière tel que dirigé par Softball Canada, la Confédération mondiale de Baseball et Softball et/ou le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) conformément à la politique canadienne.

19. Une athlète peut être retiré du bassin d’athlètes ou de l’équipe nationale si l’athlète :

a) Est incapable de maintenir, ou de travailler envers à la satisfaction de l’entraîneur chef, les normes d’entraînement décrites dans l’Appendice B;
b) Est incapable de rencontrer les attentes de performance – performant en dessous du niveau attendu des normes, sur le terrain, qui l’ont mérité leur nomination à l’équipe des Jeux olympiques;
c) Est incapable de performer en raison de blessure, de maladie ou pour toute autre raison médicale telle que déterminée par le personnel médical de Softball Canada;
d) Démontre des signes, tel que déterminé par l’équipe de science sportive intégrée de l’équipe olympique, que l’athlète pourrait ne pas avoir le bien-être psychologique, mental ou émotionnel pour performance à un niveau attendu des athlètes dans le bassin d’athlètes ou sur l’équipe olympique;
e) Est incapable de s’engager aux activités et événements du Programme des équipes nationales (notez qu’un athlète peut recevoir une exemption de l’entraîneur chef et de Softball Canada)
f) Viole les règlements d’équipe et/ou les politiques et procédures de Softball Canada;
g) Présente une conduite qui est nuisible à l’image du programme de l’Équipe Nationale de Softball Canada
h) Ne respecte pas l’entente d’athlète;
i) Se retire volontairement de l’équipe olympique;
j) Est retiré de l’équipe olympique par une commission d’appel ou de discipline de Softball Canada comme résultat d’une violation de toute politique ou procédure de Softball Canada; ou
k) Se représente de façon frauduleuse

SECTION 7 – SUBSTITUTION DES ATHLÈTES ALTERNES

20. Lorsque nécessaire et approprié, une athlète retirée de l’équipe olympique peut être remplacé par une alterne du bassin d’athlètes ou à l’extérieur du bassin d’athlètes dans les cas de besoins positionnels. Dans le cas spécifique des Jeux olympiques, avant la nomination de l’équipe des Jeux au COC, l’entraîneur chef aura l’autorité finale concernant le congédiement d’une athlète de l’équipe. Suivant la nomination au COC, tout congédiement est sujet à l’approbation du comité de sélection d’équipe du COC. Les substitutions après le 26 juin 2020 sont aussi sujet à la politique de remplacement d’athlète du COC.

21. Toute décision de retire une athlète de l’équipe olympique est sujet à l’appel.

SECTION 8 – APPELS

22. Les sélections de Softball Canada à l’équipe des Jeux olympiques de 2020 peuvent être portées en appel conformément aux procédures telles que décrites dans la politique d’appels de Softball Canada.

23. On peut porter en appel des décisions de l’entraîneur chef quant aux nominations du PAA conformément à la politique d`appel de Softball Canada et des provisions d’appel applicables des politiques et des procédures du Programme d`aide à l`athlète de Sport Canada (PAA) (Section 13) https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/services/financement/aide-aux-athletes/politiques-procedures.html 

24. Le processus d’appel de Softball Canada pourrait être contourné avec le consentement de tous les partis et référé directement au centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC).

SECTION 9 – SELECTION DES ENTRAÎNEURS

25. Afin d’être reconnu en tant qu’entraîneur dans le bassin d’entraîneur(e)s de l’équipe nationale, un(e) entraîneur(e) doit être membre en règle de Softball Canada et d’Entraîneurs du Canada (Jeux olympiques seulement), soit sélectionné(e) par l’entraîneur chef, et être approuvé par le Conseil d’administration de Softball Canada. Les entraîneur(e)s du bassin d’entraîneur(e)s sont éligibles à participer aux événements de l’équipe nationale tel que demandé par Softball Canada et l’entraîneur chef.

SECTION 10 – SÉLECTION DE MENEUR/MENEUSE D’ÉQUIPE/PERSONNEL DE SOUTIEN

26. Après avoir consulté avec l’entraîneur chef, le Conseil d’administration sélectionnera le/la meneur/meneuse d’équipe. Le/la meneur/meneuse d’équipe doit satisfaire les attentes et les demandes de la description du poste de meneur/meneuse d’équipe du Comité olympique canadien.

27. L’entraîneur chef fera une recommandation pour tous les postes de personnel de soutien au Conseil d’administration pour leur approbation. Le personnel de soutien sera sélectionné selon le principe d’envoyer une équipe de spécialistes qui est le plus capable d’aider aux athlètes à réussir des performances de podium aux Jeux. Toutes les sélections sont sujet à l’approbation du COC.

CLIQUEZ ICI POUR L'APPENDICE A (PDF)

CLIQUEZ ICI POUR L'APPENDICE B (PDF)

Critères de brevets

SOFTBALL CANADA
PROGRAMME DE L’ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE

Softball Canada Script + Emblem

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ AU PROGRAMME D’AIDE À L’ATHLÈTE (PAA) POUR L’OCTROI DE BREVETS AU COURS DU CYCLE 2020-2021

CLIQUEZ ICI POUR LA VERSION IMPRIMABLE

1. OBJECTIF

L’objectif du Programme d’aide aux athlètes (PAA) est d’offrir du soutien financier aux athlètes pour leur permettre de s’entraîner et de connaître une bonne performance lorsqu’elles représentent le Canada aux grandes compétitions (Olympiques, Commonwealth, Panaméricains) et aux Championnats du monde. Les athlètes qui sont admissibles au programme, dont le financement est approuvé par Sport Canada et appuyé par le PAA sont décrits par le terme "athlètes brevetés" et le soutien financier du PAA est connu sous le terme "brevet".

2. QUOTA DE BREVETS

Sport Canada a accordé l’équivalent de 20 brevets d’athlètes seniors au Programme de l’équipe nationale féminine. Sport Canada examinera l’attribution de brevets du PAA pour tous les sports.

Les athlètes admissibles seront nommés au PAA dans l’ordre de priorité suivant:

  • Athlètes qui rencontrent les critères de brevet international senior;
  • Athlètes brevetés au niveau du brevet international senior l’année précédente qui rencontrent la clause reliée aux problèmes de santé;
  • Athlètes qui rencontrent les critères de brevet national senior;
  • Athlètes brevetés au niveau du brevet national senior l’année précédente qui rencontrent la clause reliée aux problèmes de santé;
  • Athlètes qui rencontrent les critères de brevet de développement;
  • Athlètes brevetés au niveau du brevet de développement l’année précédente qui rencontrent la clause reliée aux problèmes de santé.

3. DURÉE DES BREVETS DU PAA

Le cycle des brevets commence le 1er juin et se termine le 31 mai de l’année suivante. Le nom des athlètes initialement brevetées est annoncé par l’entraîneur de l’équipe nationale au plus tard le 30 juin. Des nominations additionnelles peuvent être faites à une date ultérieure. En 2020 il y aura une série d’événements d’entraînement et de compétition lors de la période des mois de janvier à mai qui seront utilisés pour déterminer le statut de brevetage de 2020/21.  

4. AUTORITÉ QUANT AU CHOIX DES ATHLÈTES BREVETÉES

L’entraîneur de l’équipe nationale possède la pleine et entière autorité à décider:

  • Comment le quota des 20 brevets seniors sera attribué dans la catégorie senior et celle de développement, selon les buts et objectifs du programme de l’équipe nationale (ÉN);
  • Qui seront choisies pour recevoir les brevets seniors et de développement.
  • Combien de mois de brevetage sont accordés à chaque joueuse. Il n’est pas automatique qu’une athlète reçoive un brevet de 12 mois. Une athlète peut être brevetée pour une période de temps plus courte basé sur les conditions du PAA, sa position sur le tableau de profondeur, son engagement au programme de l’ÉN et la quantité de journées qu’elle est impliquée aux activités de l’ÉN.

Notez que Softball Canada ne se prononce pas sur le financement du PAA pour les athlètes; il transmet des candidatures à Sport Canada qui donne l’approbation finale en toute matière du PAA.

5. ADMISSIBILITÉ

Pour être admissible à l’examen de l’aide du PAA, une athlète doit:

  • Être en règle avec Softball Canada
  • Ne pas faire l’objet de suspension ou de sanction de Softball Canada ou de Sport Canada pour toute infraction de dopage ou relative au dopage;
  • Être citoyenne canadienne
  • S’engager à signer toute entente applicable de l’athlète comme l’exigent Softball Canada et Sport Canada.

Dans le cas qu’une athlète est nommée à être brevetée, et afin qu’elle garde son statut de brevet, l’athlète doit continuer de respecter les conditions listés ci-haut de même que toutes les autres conditions additionnelles contenues dans l’Entente de l’athlète signée. Le non-respect de ces termes et conditions soulignés plus haut pourrait résulter à la rétraction du statut de brevet.

6. CRITÈRES POUR LES BREVETS SENIORS

Pour être prise en considération pour un brevet senior, une athlète doit:

  • Avoir été sélectionnée au bassin de l’équipe nationale senior, ou être ajouté au bassin à une date ultérieure.
  • Atteindre les normes minimales d’entraînement pour la position ou, à la discrétion de l’entraîneur, fait les efforts nécessaires envers l’atteinte de ces normes (voir Annexe B du manuel de l’équipe nationale féminine). Notez que les athlètes incapables de rencontrer, maintenir ou qui ne font pas le progrès nécessaire envers les normes minimales d’entraînement au cours du cycle du brevet, peuvent voir leur soutien de brevet retiré.
  • Démontrer tout au long de l’entraînement et de la compétition internationale qu’elle a la capacité, basée sur les critères de sélection de l’équipe nationale, de jouer au softball international.
  • Améliorer la performance (technique, tactique, physiologique et psychologique) à l’entraînement et en compétition internationale, comme le communique l`entraîneur de l’équipe nationale et sur la base des évaluations continues, du monitorage de la performance et des évaluations post-compétition.
  • Participer aux programmes d`entraînement et de monitorage de la performance selon les directives de l’entraîneur national.
  • Être disponible pour jouer dans tous les événements importants au cours du cycle du brevet, dont les Jeux panaméricains, les Championnats du monde et les tournois de qualification, si applicables.

La position sur le diagramme de profondeur contribue à la nomination de l’athlète pour un brevet national senior. La position sur le diagramme de profondeur est déterminée par l’entraîneur national et tient compte des critères suivants:

  • La performance précédente et actuelle
  • L’expérience
  • Les besoins positionnels (primaire et secondaire)
  • Le développement et/ou amélioration actuelle ou projetée
  • La contribution/leadership à la cohésion d’équipe
  • La disponibilité à la compétition et à l’entraînement
  • La charte de profondeur, tel que développé des critères d’évaluation dans l’Appendice A des critères de sélection d’équipe de 2017.

La charte de profondeur pourrait être mise à jour périodiquement.

Il est reconnu qu’une athlète peut être choisie pour faire partie de l’équipe nationale senior sans être choisie pour un brevet.

Il y a deux niveaux de brevets seniors:

Brevet international senior (SR1/SR2): pour les membres du bassin d’athlètes senior national qui étaient membres de l’équipe qui a placé dans les 8 et la première ½ des équipes au Championnat du monde le plus récent.

Brevet national senior (SR/C1): membres du bassin d’athlètes senior national

Les athlètes brevetées C1 sont financés au niveau du brevet de développement lors de la première année qu’elles ont rencontré les critères nationaux pour un brevet senior même si elles ont déjà été brevetées au niveau de développement (D) auparavant. Toutefois, si l’athlète a été brevetée au niveau SR1 ou SR2 auparavant, a été nommée à l’équipe nationale senior, a fait compétition à un championnat du monde, ou dans le cas des sports d’équipe un qualificateur d’un championnat du monde (Coupe), avant de rencontrer les critères nationaux pour un brevet senior pour la première fois, l’athlète sera financé à un niveau de brevet senior (SR) plutôt qu’au niveau de brevet de développement.

Quantité maximale d’années au niveau de brevet national senior:

Il est normalement attendu qu’une athlète s’améliore à chaque année afin de maintenir un brevet senior basé sur les critères nationaux. Une fois qu’une athlète a été brevetée pour plus de 5 ans aux niveaux nationaux senior afin d’être recommandée pour des années additionnelles de soutien de brevetage, l’athlète doit rencontrer les critères de brevetage international senior ou clairement démontrer du progrès continu envers être sélectionnée à la formation finale de l’équipe nationale senior ou, selon l’opinion de l’entraîneur chef, être une athlète importante de profondeur.

Les athlètes qui ont atteint cette quantité maximale d’années au niveau senior seront informés par écrit par Softball Canada de la norme minimale qu’elles doivent rencontrer afin d’être admissible pour une année supplémentaire de soutien du PAA.  

7. CRITÈRES POUR LES BREVETS DE DÉVELOPPEMENT

Afin d’être prise en considération pour un brevet de développement, une athlète doit:

  • Avoir été identifiée par un entraîneur national ou par le personnel des entraîneurs nationaux comme ayant démontré un développement potentiel supérieur par:

1. Sa performance au niveau national (c.-à-d. Championnats canadiens, compétitions domestiques de Softball Canada, camps nationaux, et/ou séances d’entraînement de Softball Canada)

2. Recommandation par les associations/clubs provinciaux ou les dépisteurs/contacts de l’équipe nationale.

  • Atteindre les normes minimales d’entraînement pour la position respective, ou dans l’opinion de l’entraîneur, effectue les efforts nécessaires envers l’atteinte de ces normes (voir Annexe B des critères de sélection de l’équipe de 2017 une fois qu’ils seront disponibles). Notez que les athlètes incapables de rencontrer, maintenir ou qui ne font pas le progrès nécessaire envers les normes minimales d’entraînement au cours du cycle du brevet, peuvent voir leur soutien de brevet retiré.
  • Participer aux activités du programme de l’équipe nationale selon les directives de l’entraîneur national.
  • Participer à des programmes d’entraînement durant toute l’année et en période d’évaluation et de monitorage selon les directives de l’entraîneur national.

Tel que décrit dans la Section 6, les nominations pour les brevets de développement seront faites à partir de la position d’une athlète auprès de la charte de profondeur de l’équipe nationale, qui peut être mise à jour périodiquement.

Quantité maximale d’années au niveau de brevet de développement:

  • Les athlètes brevetées précédemment aux niveaux internationaux seniors ne sont généralement pas admissibles pour un brevet D à moins qu’elles étaient d’âge junior lorsqu’elles ont été attribué un brevet SR1/SR2.
  • Après avoir été breveté au niveau national senior (SR/C1) pour plus de 2 ans, les athlètes pourraient être éligibles à être nommées au niveau de brevet de développement, seulement une (1) fois dans sa carrière à moins qu’elles étaient d’âge junior lorsqu’attribué un brevet senior national;
  • En général, une athlète d’âge senior pourrait être admissible pour un brevet de développement pour un maximum de 4 ans. Afin d’être recommandée pour des années additionnelles de soutien de brevetage, l’athlète doit rencontrer les critères de brevet national senior ou clairement démontrer du progrès continu envers être sélectionnée à la formation finale de l’équipe nationale senior.
  • Alors qu’admissible pour le programme junior, il n’y aura pas de limite sur la quantité d’années qu’une athlète sera admissible au niveau de brevet de développement (des années durant lesquelles une athlète peut être impliquée avec le programme de développement junior).

8. PROBLÈMES RELIÉS À LA SANTÉ

Dans le cas d’une athlète qui a été approuvée pour un brevet l’année précédente et qu’elle tombe malade, enceinte ou souffre d’une blessure au point que cette athlète ne peut pas maintenir l’entraînement de haute performance pour une période de plus de 30 jours, l’athlète doit immédiatement aviser l’entraîneur national. Pour continuer à recevoir de l`aide du brevet durant le cycle de brevet actuel, l’athlète doit fournir un plan détaillé de réhabilitation et de retour à l’entraînement, qui comprend le suivant:

  • Le diagnostic d’un docteur en médecine de la blessure ou la maladie;
  • Le pronostic d’un docteur en médecine pour le retour à l’entraînement et la compétition de haute performance de l’athlète;
  • Un horaire de réhabilitation et de retour à l’entraînement détaillé. 

L’entraîneur national peut consulter avec le médecin d’équipe de Softball Canada dans la révision des documents soumis.

Une athlète qui est admissible à être considérée pour un brevet et qui demande un brevet, mais qui est blessée ou malade au point qu’elle ne peut pas respecter les critères d’obtention d’un brevet décrits dans ce document peut toutefois être choisie pour un brevet à la seule discrétion de l’entraîneur national. Pour exercer telle discrétion, l’entraîneur national peut exiger que l’athlète fournisse un certificat de diagnostic et de pronostic médical d`un médecin relativement au rétablissement et peut demander de consulter le médecin de l’équipe de Softball Canada. Il est entendu que l’entraîneur national exercera cette discrétion de cette façon, seulement dans des circonstances très exceptionnelles.

9. APPELS

Les décisions des nominations/re-nominations au PAA de Softball Canada ou les recommandations de Softball Canada à retirer un brevet peut être apporté en appel seulement par l’entremise du processus de révision de Softball Canada, ce qui comprend une application au Centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC). Les appels de décision au PAA apportés sous la Section 6 (application et approbation des brevets) ou la Section 11 (retrait du statut de brevetage) peuvent être poursuivis par la Section 13 des politiques, procédures et guides du PAA.

Entraîneurs
Mark Smith
Falmouth, N.S.
Entraîneur chef
Lonni Alameda
Las Vegas, Nev.
Entraîneure adjointe
Melissa Basilio
Oshawa, Ont.
Entraîneure adjointe / gérante
Chris Jones
Oshawa, Ont.
Entraîneur adjoint
Personnel de soutien
Natalie Ghobrial
 
Thérapeute athlétique
Scott Willgress
 
Force et conditionnement
Wade Gilbert
 
Psychologue sportif
Athlètes
Lauren Bay Regula
Trail, B.C.
Lanceur
Jenna Caira
Toronto, Ont.
Lanceur
Emma Entzminger
Victoria, B.C.
Champ Intérieur
Larissa Franklin
Maple Ridge, B.C.
Champ Extérieur
Jennifer Gilbert
Saskatoon, Sask.
Champ Extérieur
Sara Groenewegen
Surrey, B.C.
Lanceur
Victoria Hayward
Toronto, Ont.
Champ Extérieur
Karissa Hovinga
Edmonton, Alta.
Lanceur
Kelsey Jenkins
Delta, B.C.
Champ Intérieur
Danielle Lawrie
Langley, B.C.
Lanceur
Janet Leung
Mississauga, Ont.
Champ Intérieur
Joey Lye
Toronto, Ont.
Utilité
Callum Pilgrim
Abbotsford, B.C.
Champ Extérieur
Erika Polidori
Brantford, Ont.
Champ Extérieur
Morgan Rackel
Calgary, Alta.
Lanceur
Kaleigh Rafter
Guelph, Ont.
Receveur
Victoria Rumph
Drayton, Ont.
Receveur
Jennifer Salling
Port Coquitlam, B.C.
Champ Intérieur
Holly Speers
Surrey, B.C.
Champ Intérieur
Natalie Wideman
Mississauga, Ont.
Utilité